Visée par une enquête de la commissaire à l’éthique, France-Élaine Duranceau réagit.

La ministre de l’Habitation et député de Bertrand, France-Élaine Duranceau, a été confrontée par les journalistes au lendemain de l’annonce qu’elle devra subir une enquête de la commissaire à l’éthique de l’Assemblée nationale.

On lui reproche entre autres d’avoir participé  à une rencontre professionnelle avec son amie et lobbyiste Annie Lemieux.

Les deux femmes sont partenaires d’affaires dans le secteur de l’immobilier.

La ministre Duranceau a refusé de dire si Annie Lemieux a contribué à sa campagne électorale en octobre dernier.

Après vérifications, on peut constater que Madame Lemieux a déjà donné 400$ à la CAQ. Auparavant, elle contribuait au parti libéral.