La second confinement contribue à la violence conjugale.

La pandémie contribue à la dégradation du moral de plusieurs citoyens.

Avec le second confinement, les femmes victimes de violence sont beaucoup plus vulnérables.

Marie-Anne Audet a parlé avec Anne-Marie Jeansonne de la Maison La Traverse.