Énoncé économique mal reçu à Ottawa.

A Ottawa, les oppositions sont pour le moins déçues de l’énoncé économique déposé hier par la ministre des Finances, Krystia Freeland.

Ce n’est pas tant le déficit accumulé qui fait réagir les oppositions mais l’absence de mesures d’aide aux aînés et d’obligations imposées aux plus fortunés, incluant les entreprises, pour renflouer les coffres.

Là où le bat blesse particulièrement, c’est qu’on n’effleure même pas la possibilité de transferts en santé.

Le député de Joliette, Gabriel Ste-Marie accuse Ottawa de vouloir assujettir les provinces.