Un proxénète envoyé au pénitencier

Au terme de plus d’un an de tractations, Kevin Myrthil Estimé, 28 ans de Terrebonne, prend le chemin du pénitencier.

Il écope d’une peine de 39 mois à laquelle il faut soustraire la détention préventive qui court depuis juin 2019.

Il avait été impliqué dans une histoire de traite d’une mineure et de proxénétisme à l’endroit de cette jeune fille.

L’affaire a été mise au jour lorsque Kevin Myrthil Estimé a tenté de recruter une agente d’infiltration du SPVM entre mai et juin 2019. Une accusation a été déposée et Estimé a reconnu les faits

Il a aussi plaidé coupable à des accusations de complot pour proxénétisme, d’incitation à l’égard d’une mineure pour qu’elle offre des services sexuels moyennant rétribution et d’avoir bénéficié d’un avantage sachant qu’il a été obtenu

Ces crimes ont été commis en 2018 tantôt à Joliette et tantôt à Toronto et impliquent une adolescente qui avait 17 ans à l’époque.

Kevin Myrthil Estimé passera donc les 441 prochains jours en détention, une peine qui tient compte de sa détention depuis juin 2019.

A sa libération, il devra être inscrit au registre des délinquants sexuels pour 20 ans et respecter les conditions d’une probation de 2 ans.

Un complice, Tommy Vendetti Gagné, dont l’implication était moindre, a écopé au cours de l’été d’une peine nette de 80 jours.