Sept priorités du nouveau ministre de l’éducation : plusieurs syndicats d’enseignants doutent de sa bonne foi.

Plusieurs syndicats d’enseignants doutent de la bonne foi du ministre de l’Éducation Bernard Drainville, qui, par le biais de 7 priorités veut redonner ses lettres de noblesse au système.

Selon le président du Syndicat de l’enseignement du Lanaudière, Mathieu Lessard, le ministre semble laisser peu de place aux enseignants dans ces projets.

L’entrevue avec M. Lessard a été présentée à 8h15, lundi matin