Plus de véhicules à essence en 2035 : C’est un pas dans la bonne direction, selon le CREL.

Des organismes environnementaux saluent la décision de Québec d’interdire la vente de véhicules à essence en 2035.

Toutefois, les coûts élevés de la voiture électrique pourrait devenir un frein pour plusieurs.

Vicky Laviolette, du Conseil régional de l’environnement de Lanaudière, affirme que le transport en commun serait une autre solution pour réduire les GES.

Mme Laviolette estime qu’il n’est pas nécessaire d’étendre cette réglementation aux véhicules d’occasion.

Photo : pixabay