Les bars de danseuses laissés pour compte ?

Le propriétaire du bar de danseuses nues le « Body girl » de Berthierville crie à la l’injustice pour ne pas avoir reçu d’aide financière de Québec à la suite de la seconde fermeture de l’établissement.

Le fédéral lui est venu en aide.

François Lebeau a déclaré au micro de Lanaudière et compagnie que son commerce est placé par Québec dans une catégorie dont il ne fait pas partie.

Le reportage d’André Giroux :

Image par Alexandr Ivanov de Pixabay