Le Club des Petits Déjeuners souhaite une aide accrue du gouvernement.

Le Club des Petits Déjeuners souhaite une aide accrue du gouvernement pour lui donner, ainsi qu’à d’autres organismes qui tente de soulager la faim, les moyens de rendre disponibles les denrées essentielles.

Les producteurs agricoles sont affectés par les changements climatiques, les banques alimentaires sont en pénurie de denrées et les épiciers sont moins enclins à donner.

Le coordonnateur régional du Club des petits déjeuners, Yann Laurin.