Journée contre l’homophobie et la transphobie

C’est aujourd’hui la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie, et c’est le Québec qui a été l’initiateur de cette journée en 2003.

Le 17 mai est une date symbolique, puisque l’homosexualité a été retirée de la liste des maladies mentales de l’Organisation mondiale de la santé à cette date, en 1990.

L a sexologue Véronique Bessette, intervenante au Néo, attire notre attention sur les aînés de la communauté LGBTQ+, qui seraient 17 000 dans la région.

Leur réalité n’est pas toujours simple, même si beaucoup d’avancées sont faites dans d’autres catégories d’âges.

Pour entendre l’entrevue complète qu’a accordée Madame Bessette à notre journaliste Naomie Briand :

Terrebonne : chef de file

La Ville de Terrebonne profite de cette journée pour annoncer sa volonté de se doter d’un plan d’action contre l’homophobie et la transphobie dans le cadre de sa Politique en développement social; une première au Québec.

Une première étape a été franchie, alors que la ville est devenue la première de Lanaudière à être municipAlliée, une certification qu’elle a obtenue en participant à Diversité Lanaudière, un projet porté par Le Néo.

Par ailleurs, Terrebonne a hissé le célèbre drapeau arc-en-ciel qui symbolise les différentes identités de genre ainsi que les intersections au sein de la communauté LGBTQ+.

Images : Pixabay