Des subventions pour des banques en Chine : La députée de Repentigny est en furie.

La députée du Bloc Québécois dans Repentigny, Monique Pauzé, se dit choquée par les révélations du Journal de Montréal concernant certains bénéficiaires de la subvention salariale d’urgence.

En effet, on apprenait que deux banques d’État chinoises, plus de 1 200 églises, des groupes antiavortement et une compagnie d’importation de cigarettes ont utilisé la subvention salariale d’urgence pour payer leurs employés.

Monique Pauzé affirme que cette situation est inacceptable.